• Le Pen ou Macron ? Risque fasciste ou capitalisme ultralibéral ? Entre ces deux maux, on peut toujours choisir le moindre. Mais quel que soit le résultat, il faudra opposer au nouveau pouvoir la résistance des travailleuses, des travailleurs et de toute la population dans sa diversité pour espérer bâtir une autre société.

    Quinze ans après son père mais cette fois sans surprise, Marine Le Pen est au deuxième tour de l’élection présidentielle. Cet événement n’est que la conséquence logique de la politique menée par les partis de gouvernement depuis les années 1980. En gérant la dernière crise du système capitaliste à coups de mesures d’austérité et de cadeaux au patronat, en poursuivant la construction d’une Union européenne au service du marché, en attisant la haine raciste et en pointant du doigt l’immigration, en banalisant l’État policier avec « l’état d’urgence », les responsables politiques de droite comme de gauche ont déroulé le tapis rouge au Front national et aux idées d’extrême droite.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • À quoi sert l’élection présidentielle ? À choisir un président parmi des candidats et candidates qui, pour la plupart, ne proposent que de s’adapter aux lois des patrons et du marché. Le prochain hôte de l’Elysée ne pourra que se plier aux règles du système économique en place : le capitalisme.

    Or, dans ce système, il n’y a qu’une seule chose qui compte : le profit. Et pour maintenir la croissance, on n’hésite pas à plonger des millions de personnes dans la précarité (à commencer par les femmes...), à piller les ressources naturelles des pays du Sud, à saccager la planète et à bétonner des écosystèmes pour de grands projets complètement inutiles.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Et voilà le programme

    Télécharger ou consulter le programme ici : Programme_FFA2017
    (à imprimer en recto/verso pliage 2 plis roulé)

    Visuel FFA17

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Espagne : mémoires de 36-39

    La guerre civile espagnole reste une tragédie idéologique et humaine, mais au cours de cette période des utopies libertaires furent réalisées, en particulier à Barcelone.

    Frank Mintz, spécialiste des mouvements anarchistes , évoquera cette éradication temporaire du capitalisme au cœur même d’une Espagne déchirée et abandonnée par les puissances occidentales.

    Au terme de cette conférence, suivie d’un débat, on proposera d’entendre quelques extraits d’auteurs ou poètes engagés dans ce conflit.

    Vendredi 3 mars

    Théâtre du Chemin vert à Reims

    à partir de 18 h 30

     

    Espagne : mémoires de 36-39

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Mercredi 11 janvier aura lieu une marche silencieuse en hommage à celui que tout le monde appelait Sissoko. Le rendez-vous est fixé à 15 heures, rue Carnot, devant le conseil départemental de la Marne.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires